Contre 105
132 Pour

Quand une municipalité met en place du "crowdsourcing"

La ville de Plouarzel (29) utilise le crowdsourcing pour renouveler ses cartes communales

Avec le développement de l’Open Data on assiste à la multiplication des initiatives basées sur les données récoltées par le public, on parle de « crowdsourcing », pour désigner ce mouvement « d’appel à la foule » pour récolter des données. Comme pour les données ouvertes, ces dernières doivent ensuite être mise en forme afin de pouvoir être utilisées.

Pour mieux comprendre le fonctionnement de ce genre d’initiative le plus simple est de prendre un exemple : la commune de Plouarzel  (29) à mis à contribution ses 3150 habitants pour mettre à jour son plan communal. Confrontée à l’impossibilité d’entretenir un service technique capable de faire ce fastidieux travail, la collectivité à fait le choix de mettre les cartes qu’elle possédait sur OpenStreetMap et de proposer à sa population de les mettre à jour elle-même.

La Mairie a organisé ce qu’elle a appelé une « cartopartie », pendant laquelle une quarantaine d’habitants, équipés de GPS par la Mairie, ont parcouru le territoire avec tous les moyens de transports possibles (Kayak, cheval, moto…). Les nouvelles versions de ses cartes, constituées de manière participatives, sont désormais disponibles à l’office de tourisme de la ville.

En plus de sa dimension innovante, cette démarche donne la possibilité aux citoyens d’exprimer leur attachement au territoire et à son identité.

Télécharger la fiche (PDF - format A5)

Commentaires (0)

Ajouter un commentaire

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Copyright © 2011 innovations démocraTIC & parTICipation citoyenne

Mentions légales | Réalisation: emlperrin.fr

 

Le contenu du site boite-democratic.fr est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons :
Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France